Articles taggés avec ‘personnes agées’

Maltraitance : nous sommes tous potentiellement maltraitants

Vendredi 25 juin 2010

A l’occasion de la journée mondiale sur la maltraitance, Alma France organisait ce 15 juin une conférence débat « Maltraitance chacun peut être concerné ». Regards croisés d’experts : psychologue, gériatres, juriste.

La psychologue Michèle Myslinsky a défini une typologie des maltraitants. Des personnes souffrant de pathologies mentales lourdes, de carences sévères mais aussi de nombreux pervers dont l’orgueil démesuré est à l’origine du pouvoir prennent sur autrui. Pour ceux-là l’autre n’existe qu’en tant qu’instrument de satisfaction de leurs propres ambitions.
« Les personnes âgées isolées, fragiles sont des cibles privilégiées d’escrocs cupides, méprisants, sectaires qui prennent plaisir à utiliser la faiblesse. »

A côté de ces deux catégories de maltraitants, les études montrent que le plus gros de la maltraitance ordinaire est « de notre fait », familles de personnes âgées ou professionnels motivés à travailler auprès de gens fragilisés. Ces personnes âgées ou personnes handicapées nous intéressent « parce que nous les aimons ». Sans doute faut-il mettre en cause cet amour initial, spontané, naturel.
Elle explique cela par le fait le « désir de réparation » de l’autre, abimé par l’âge, le handicap, la longue vie, soit le socle de notre motivation, qu’il soutienne notre idéal (de vie, professionnel ou familial). Ce sont les facteurs d’une forte désillusion « obligée » qui vient miner notre motivation. Il s’agit de la confrontation entre l’idéal et la réalité. Dans ces moments de désillusion, l’attachement, la sollicitude, l’amour sont abolis. Ambivalence de l’être.

« L’amour ne suffit pas » pour accompagner convenablement. La bonne volonté trouve rapidement ses limites. Les processus destructeurs s’installent. Pitié, bienveillance ne résistent pas. La réalité de la vieillesse, de la maladie, de la mort sont facteurs à hauts risques de surgissement de la haine et de la violence que nous contenons tous en nous et qui peuvent être déliés de l’amour, de la sollicitude que nous éprouvons aussi .

C’est à ce point de rupture de déliaison que ce produit le passage à l’acte maltraitant qui engendre de grands dégâts chez la victime bien sûr mais aussi chez l’auteur de l’acte parce que la culpabilité, la honte, la peur de récidive vont s’en suivre.

Le seul moyen de prévenir le passage à l’acte est la conscientisation de ces processus à l’œuvre. Notre outil de traitement est notre capacité à comprendre le caractère obsolète de ces affects, que ces personnes ne sont pas réellement mortifères pour nous. « Les vieux, les personnes handicapées … ne sont pas dangereux pour nous. Nous pouvons comprendre qu’il est injuste de porter vers l’autre, plus vulnérable nos propres frustrations. Ensuite parler, nous préserve le plus surement de l’acte maltraitant. »

Source : AgeVillage

Les trophées du Grand Age en vidéo

Jeudi 20 mai 2010

La seconde édition des trophées du Grand Âge a eu lieu le lundi 3 mai au Casino de Paris, sous le haut patronage de Nora BERRA, Secrétaire d’Etat chargée des aînés. L’objectif principal de cet évènement est de promouvoir et récompenser les meilleures initiatives ou innovations destinées à l’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées, tout en impliquant les médias et les journalistes. Ceci au sein de différentes catégories en suivant une logique rationnelle et professionnelle, grâce notamment à un Jury de haut niveau.

Le résumé de la soirée en images :

Pour en savoir plus sur cet évènement et découvrir d’autres vidéos : http://www.trophees-du-grand-age.fr/

Qui a vu la famille kalitiss ?!

Mercredi 21 avril 2010

Louis, Berthe, Marie et leurs amis sont allés à la rencontre des professionnels du médico-social ! Peut-être les avez-vous aperçu au détour d’un salon à Paris ?

Tout commence, il y a 3 ans… ils ont d’abord été pensés, imaginés puis dessinés et animés. Ils naissent avec le projet kalitiss. Ces personnages sont les résidents d’Ehpad mais aussi les professionnels et les familles qui les accompagnent… ils s’appellent Paul, Marthe ou encore Huguette et participent à représenter le secteur du médico-social dans la plateforme kalitiss.

Un rôle majeur
Ils permettent aux équipes de travailler sur la qualité de manière ludique. Les professionnels s’identifient, reconnaissent leurs collègues ou certains résidents et abordent la qualité différemment. En somme avec eux, le temps où le travail sur la qualité était perçu comme ennuyeux et fastidieux est bel et bien révolu !

En mars dernier, certains personnages sont littéralement sortis de l’écran pour se balader dans les allées du CNPG et du salon des métiers du grand âge.

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Je kiffe, tu kiffes mon hôpital !

Lundi 19 avril 2010

Ce clip déjanté a été réalisé par les résidents et les professionnels de l’hôpital de Montfort l’Amaury. Derrière ce clip se cache un projet très sérieux : la fusion de deux établissements. Les professionnels ne se connaissent pas, les résidents non plus : un problème qui n’est pas nouveau dans le secteur du médico-social, la solution est quant à elle originale et bien trouvée. Tout ce petit monde apprend à se connaître durant les séances de tournage, une sorte de « teambuilding 2.0″.

Pour la petite histoire, les résidents ne connaissaient pas la signification du mot « kiffer » et certains pensaient que ça voulait dire « quitter » :(… Une vidéo qui a le mérite de montrer un autre visage de l’hôpital : un lieu de vie où l’on s’amuse aussi !

La Fondation Nationale de la Gérontologie donne la parole à nos ainés

Mercredi 17 février 2010

La Fondation Nationale de la Gérontologie (FNG) réitère l’opération « Lettre à … ». Le concept est simple : une personne âgée, qu’elle soit résidente en ehpad, aidée à domicile ou habituée des foyers-club, écrit une lettre à… une personne de son choix (un proche, un homme politique ou un inconnu…).

« Ces lettres, signées ou non, permettent à leurs auteurs d’exprimer librement et sans censure, leurs opinions, attentes, critiques, revendications sur tous les thèmes jugés importants de leur existence présente, passée et future. Ce sont les paroles des vieux sur eux-mêmes, leur parcours de l’enfance à leur vie actuelle sur fond de vie sociétale où se mêlent événements historiques, culturels et sociaux. »

Pour plus de détails et savoir comment participer à l’opération, consultez ce pdf


Contactez-nous : in&co - 3 avenue Marie Reynoard – 38 100 Grenoble – 04 76 22 23 85
Mentions légales