Une plateforme nommée wildoo

9 janvier 2012

Pour Alfa Laval, groupe international spécialiste de l’échange thermique, la séparation et le transfert de fluides, in&co a mis en place une solution pour faciliter la communication et le déploiement du projet stratégique auprès des services internes.

Cette solution, se décline en 2 volets :
- une plateforme pédagogique multimédia, nommée wildoo, basée sur du cinéma d’animation et de la bande dessinée interactive, permet aux salariés de suivre les aventures de personnages animés et de comprendre de manière simple et ludique les axes stratégiques et la méthodologie de déploiement du projet,
- un accompagnement et un coaching de groupe pour découvrir la plateforme, déposer en équipe des idées opérationnelles nouvelles, pouvoir contribuer au projet et le mettre en oeuvre dans les services. L’outil de suivi de projet permet ensuite de contrôler la réalisation avec un tableau de bord.


logo Wildoo projet inandco et Alfa Laval
Logo WILDOO

Réalisée rapidement -en 3 mois-, cette solution a déjà prouvé son efficacité par la rapidité d’assimilation du projet stratégique, par la fédération des équipes, et l’émergence de nouvelles idées.

in&co adapte sa plateforme kalitiss à de nouveaux secteurs

31 mars 2011

Dans les derniers mois, in&co a adapté les outils de kalitiss à de nouveaux secteurs. Chacun d’entre eux dispose d’une plateforme personnalisée adaptée à ses besoins.

Le Groupe Manuel Renault va utiliser les modules de gestion de projets. Nous leur apporterons notre expertise sur l’amélioration :
- du service délivré aux clients
- des processus internes

L’association Forum-Réfugiés a adopté l’ensemble des outils de kalitiss. Nous accompagnons l’association et ses salariés pour leur auto-évaluation, la mise en place du projet d’entreprise et son suivi.

L’association URIOPSS Ile de France, a opté pour le module de création de questionnaires pour ensuite construire un projet interne en fonction des résultats. Marie, l’accompagnatrice chargée de ce projet, va guider l’association dans ce processus complexe.

Minalogic lance sa plateforme komunsens

25 janvier 2011

Minalogic vient de lancer un nouveau site Internet (http://decouvrir.minalogic.com) qui présente de manière simple et ludique ses missions et quelques technologies développées dans le cadre de ses projets collaboratifs. L’internaute y suit des personnages animés à travers des mises en situation très concrètes, aidés par Minalogic, représenté sous la forme d’un robot à 3 têtes.

Ce site, qui complète le site institutionnel de Minalogic, permet aux publics qui connaissent peu le fonctionnement du pôle de compétitivité de mieux appréhender son rôle dans l’écosystème de l’innovation, mais aussi de découvrir en images des applications concrètes de ses technologies. Le site est également disponible en version anglaise : http://discover.minalogic.org

Les 4 thématiques du site :

« Animation de l’écosystème »
Animation de l'écosystèmeSuivez le parcours de Madame Martin qui développe son projet grâce aux différents services proposés par le pôle (accompagnement au montage de projets et recherche de financements, protection et valorisation de l’innovation grâce à un partenariat avec l’INPI…).


« Acteurs »
ActeursUne carte à puces animée représente l’ensemble de l’écosystème du pôle. Tous les composants sont interconnectés et reliés à Minalogic : industrie (groupes, PME, start-up), recherche (laboratoires de recherche publique) et formation (universités, écoles d’ingénieurs, écoles de commerce), mais aussi Financement, ScienceS et Talents.


« Usages »
UsagesComment alerter le médecin que Madame Berthe a fait une chute pour qu’il intervienne rapidement ? Comment détecter les embouteillages en voiture ? Comment maîtriser et agir sur sa consommation électrique ? Minalogic met ainsi en scène des technologies développées dans le cadre de ses projets collaboratifs, regroupés en 4 domaines : efficacité énergétique, mobilité, soin (santé à domicile) et trajet (déplacement en véhicule).


« Systèmes embarqués »
Systèmes embarquésVenez découvrir grâce à plusieurs animations ludiques ce que sont les systèmes embarqués, alliance des micro-nanotechnologies et du logiciel embarqué.
Grenoble-Isère est l’un des trois plus grands centres mondiaux dans le développement de ces technologies.


Source : http://www.minalogic.com/

 

Bonne année 2011

13 janvier 2011

Carte de vœux 2011

Maltraitance : nous sommes tous potentiellement maltraitants

25 juin 2010

A l’occasion de la journée mondiale sur la maltraitance, Alma France organisait ce 15 juin une conférence débat « Maltraitance chacun peut être concerné ». Regards croisés d’experts : psychologue, gériatres, juriste.

La psychologue Michèle Myslinsky a défini une typologie des maltraitants. Des personnes souffrant de pathologies mentales lourdes, de carences sévères mais aussi de nombreux pervers dont l’orgueil démesuré est à l’origine du pouvoir prennent sur autrui. Pour ceux-là l’autre n’existe qu’en tant qu’instrument de satisfaction de leurs propres ambitions.
« Les personnes âgées isolées, fragiles sont des cibles privilégiées d’escrocs cupides, méprisants, sectaires qui prennent plaisir à utiliser la faiblesse. »

A côté de ces deux catégories de maltraitants, les études montrent que le plus gros de la maltraitance ordinaire est « de notre fait », familles de personnes âgées ou professionnels motivés à travailler auprès de gens fragilisés. Ces personnes âgées ou personnes handicapées nous intéressent « parce que nous les aimons ». Sans doute faut-il mettre en cause cet amour initial, spontané, naturel.
Elle explique cela par le fait le « désir de réparation » de l’autre, abimé par l’âge, le handicap, la longue vie, soit le socle de notre motivation, qu’il soutienne notre idéal (de vie, professionnel ou familial). Ce sont les facteurs d’une forte désillusion « obligée » qui vient miner notre motivation. Il s’agit de la confrontation entre l’idéal et la réalité. Dans ces moments de désillusion, l’attachement, la sollicitude, l’amour sont abolis. Ambivalence de l’être.

« L’amour ne suffit pas » pour accompagner convenablement. La bonne volonté trouve rapidement ses limites. Les processus destructeurs s’installent. Pitié, bienveillance ne résistent pas. La réalité de la vieillesse, de la maladie, de la mort sont facteurs à hauts risques de surgissement de la haine et de la violence que nous contenons tous en nous et qui peuvent être déliés de l’amour, de la sollicitude que nous éprouvons aussi .

C’est à ce point de rupture de déliaison que ce produit le passage à l’acte maltraitant qui engendre de grands dégâts chez la victime bien sûr mais aussi chez l’auteur de l’acte parce que la culpabilité, la honte, la peur de récidive vont s’en suivre.

Le seul moyen de prévenir le passage à l’acte est la conscientisation de ces processus à l’œuvre. Notre outil de traitement est notre capacité à comprendre le caractère obsolète de ces affects, que ces personnes ne sont pas réellement mortifères pour nous. « Les vieux, les personnes handicapées … ne sont pas dangereux pour nous. Nous pouvons comprendre qu’il est injuste de porter vers l’autre, plus vulnérable nos propres frustrations. Ensuite parler, nous préserve le plus surement de l’acte maltraitant. »

Source : AgeVillage

Les trophées du Grand Age en vidéo

20 mai 2010

La seconde édition des trophées du Grand Âge a eu lieu le lundi 3 mai au Casino de Paris, sous le haut patronage de Nora BERRA, Secrétaire d’Etat chargée des aînés. L’objectif principal de cet évènement est de promouvoir et récompenser les meilleures initiatives ou innovations destinées à l’amélioration de la qualité de vie des personnes âgées, tout en impliquant les médias et les journalistes. Ceci au sein de différentes catégories en suivant une logique rationnelle et professionnelle, grâce notamment à un Jury de haut niveau.

Le résumé de la soirée en images :

Pour en savoir plus sur cet évènement et découvrir d’autres vidéos : http://www.trophees-du-grand-age.fr/

Qui a vu la famille kalitiss ?!

21 avril 2010

Louis, Berthe, Marie et leurs amis sont allés à la rencontre des professionnels du médico-social ! Peut-être les avez-vous aperçu au détour d’un salon à Paris ?

Tout commence, il y a 3 ans… ils ont d’abord été pensés, imaginés puis dessinés et animés. Ils naissent avec le projet kalitiss. Ces personnages sont les résidents d’Ehpad mais aussi les professionnels et les familles qui les accompagnent… ils s’appellent Paul, Marthe ou encore Huguette et participent à représenter le secteur du médico-social dans la plateforme kalitiss.

Un rôle majeur
Ils permettent aux équipes de travailler sur la qualité de manière ludique. Les professionnels s’identifient, reconnaissent leurs collègues ou certains résidents et abordent la qualité différemment. En somme avec eux, le temps où le travail sur la qualité était perçu comme ennuyeux et fastidieux est bel et bien révolu !

En mars dernier, certains personnages sont littéralement sortis de l’écran pour se balader dans les allées du CNPG et du salon des métiers du grand âge.

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

kalitiss médico-social : de nouvelles fonctionnalités au service des professionnels

21 avril 2010

Une nouvelle version de kalitiss médico-social est en ligne depuis quelques semaines. En plus d’un léger lifting et d’une réorganisation de l’écran d’accueil, de nouvelles fonctionnalités sont apparues.

Dans le cadre de l’amélioration continue, les établissements sont amenés à réaliser plusieurs cycles d’auto-évaluation avant de renouveler leur convention tripartite. Dans kalitiss, il est désormais possible de gérer des cycles d’évaluation et de comparer les résultats annuels et de suivre l’évolution.

Cliquer sur les images pour les agrandir.

La gestion des cycles d'évaluation Comparatif des résultats de l'auto-évaluation

Enfin, les établissements peuvent aujourd’hui donner une plus grande visibilité à leur action avec l’accès visiteur. C’est un accès de consultation (les données ne peuvent être modifiées) ; il peut être communiqué aux familles, tutelles et autres partenaires. Ces derniers y trouveront les documents qualités réalisés tel que le projet institutionnel.


Contactez-nous : in&co - 3 avenue Marie Reynoard – 38 100 Grenoble – 04 76 22 23 85
Mentions légales